Clan Sombrecoeur Index du Forum
 
 
 
Clan Sombrecoeur Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les histoires d'un assassin.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dùran McThan


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2011
Messages: 114
Race: Worgen
Voleur Ingénierie Mineur
Guilde: Clan Sombrecoeur

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 00:19 (2011)    Sujet du message: Les histoires d'un assassin. Répondre en citant

-"Fait un tour à Gilnéas, boit, nique des putes et fait toi plaisir."

  Tels avaient été les mots du Capitaine Vaanes à Dùran McThan, devenu son aspirant. Après avoir pris une permanence, il partit en direction de Hurlevent, fier de sa promotion. Une fois dans la capitale, il prit une chambre à l'auberge de la rose dorée, et s'y installa. Enfin un peu de repos, loin du tumulte des combats, un peu de calme. Calme relatif, certes, mais au moins, ici, il pouvait pêcher du poisson qui ne risquait pas de lui donner la peste bubonique. Et c'est armé de sa canne à pêche qu'il se dirigea vers les chutes du tonnerre, un coin à pêche difficile d'accès, mais ô combien agréable et silencieux. Le soleil se couchait, et l'aspirant n'avait toujours pas eu de prise, qu'importe, il était patient. Ses yeux commençaient à se fermer, alors qu'il se plongeait dans ses souvenirs.

Les entraînements de son père dès son plus jeune âge, sa défection des services de renseignement lors des prémices de la guerre civile, l'Outreterre et le mercenariat pour le Consortium, la guerre en Norfendre...et puis, son entrée dans le Clan Sombrecoeur. A nouveau, il avait un Seigneur à servir, à nouveau une cause juste à défendre, à nouveau, des camarades à protéger. Une famille. Un but, lui, qui errait sur son chemin sans savoir où aller, manquant de chuter du fil de l'humanité pour devenir un monstre. Son éthique qui commençait à vaciller sous l'attrait de l'argent, son mental qui petit à petit l'abandonnait pour ses pulsions sauvages et bestiales. Il en était sauvé. Il restait un homme contrôlant la bête.

Il faisait maintenant nuit noir, le ciel couvert d'étoiles, la lune, pleine, réconfortante et lumineuse. Il fut tiré de ses songes par le fil de sa canne qui se tendait. Enfin une prise! Et une grosse! Dùran avait beau tirer, mouliner, elle ne sortait pas de l'eau. Il tira d'un coup sec, et la prise tomba au sol, secouée de spasmes, ensanglantée. Dùran écarquilla son oeil unique de surprise et d'horreur à la vue du poisson peu ordinaire: une fillette. Sûrement moins de 10 ans. Il se précipita vers elle, heureusement, le crochet s'était pris dans ses vêtements. Grâce à son acuité sonore supérieure, il put entendre que le coeur de l'enfant battait encore faiblement. Il commença à lui faire un massage cardiaque, puis du bouche à bouche. Elle cracha de l'eau, respirant difficilement. Il l'enveloppa dans sa cape, et la rapprocha du feu. A la lueur des flammes il put voir qu'elle avait été rouée de coups. Elle tremblait de froid, elle revenait de loin. Dùran fouilla dans son sac, sortant un bandage et un baume de soin, et, avec une délicatesse et une attention qu'on ne lui soupçonnerait pas, il commença à la soigner comme il le pouvait, la rassurant.

-< Quel genre de monstre peut faire ça à une enfant... > pensa t'il. Son oeil se posa sur la cascade en amont, visiblement, la jeune fille avait été jetée de là. Les questions pouvaient attendre le levé du jour, à l'instant, ce qui comptait, c'était que cette fillette puisse se reposer après le traumatisme vécu. Et alors qu'elle s'endormait, le soldat veillait sur elle, tel un loup.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  Le soleil s'était levé depuis quelques heures déjà, lorsque la fillette se réveilla. Dùran, lui, avait veillé toute la nuit sans réels problèmes
, y étant habitué et n'ayant besoin que peu de repos. Une qualité nécessaire pour un soldat, encore plus dans sa branche. En voyant cet homme au visage un peu sévère avec un cache-oeil sur le visage, elle eut un mouvement de recul, mais en apercevant le sourire se voulant rassurant de McThan, elle le lui rendit. Il fut surpris par son attitude, elle avait failli mourir la veille, et pourtant, elle ne semblait pas si effrayée que ça. Dùran lui tendit un morceau de brioche qu'elle s'empressa de manger. Elle leva ses grands yeux verts en direction de Dùran, puis, d'une voix un peu faible mais sèche lui demanda.
-"Comment tu t'appelles?"
-"Dùran. Tu vas bien?" lui demanda il, inquiet.
-"Oui, merci monsieur Dùran. Moi c'est Eanna." répondit-elle, buvant dans la gourde posée à ses pieds.
Dùran la regardait, songeur. A travers les cheveux bruns de la fillette, avec la lumière, il distinguait mieux les blessures. Elle avait un oeil poché, l'arcade ouverte et du sang avait coulé du dessus de son crâne. Elle avait de multiples hématomes aux bras, et très certainement au dos et au ventre.

-"Finit de manger, je te ramène à Hurlevent, tes parents doivent être inquiet."
-"Ca, ça m'étonnerait."
-"Pourquoi donc?"
-"Je suis orpheline."
Dùran grimaça, ennuyé.
-"Désolé."
-"C'est pas grave, c'est pas comme si ça changeait quelque chose."
-"Tu es bien cynique. Quel âge as-tu?"
-"Douze ans monsieur."
-"Alors c'est un monde bien triste dans le quel on vit si les enfants sont déjà atteint par l'amertume." dit-il, un peu pour lui-même.
La jeune fille se leva, réajustant ses cheveux, et lui fit une révérence maladroite, grimaçant sous la douleur.
-
"Merci de m'avoir sauvé monsieur Dùran."
-"C'est normal. Mais comment se fait-il que tu te sois retrouvé dans cet état? Qui t'as fait ça?"
La jeune fille baissa la tête, un peu honteuse.
-"Je ne suis pas de la garde. Tu peux me raconter."

  Le silence se fit pendant quelques minutes, puis après avoir rassemblé son courage, elle s'exprima.
-"C'est Rowen et ses hommes monsieur. J'étais en train de me promener dans le quartier de nain, quand un homme avec un bandana orange sur la tête m'a demandé de livrer un paquet à l'extérieur d'Hurlevent. Je ne voulais pas trop au début, mais il m'a dit que j'aurais une belle récompense en échange. Et vous savez, l'orphelinat, c'est pas vraiment la joie...et puis ça m'aurait fait sortir de la ville, vous savez, parce que le spectacle de la Cathédrale, c'est souvent désolant."
Dùran eut un sourire en coin, et l'invita à continuer.
-"Donc je suis sortie, et je suis aller à l'endroit du rendez vous. Et là, j'ai vu que c'était à Rowen qu'il fallait le livrer. C'est un méchant, on dit qu'il tue des gens dans les rues le soir, ou même qu'ils kidnappent des enfants. J'ai essayé de m'enfuir, mais ils m'ont attrapés. Et après ils m'ont...ils m'ont..."
-"J'en sais suffisamment, plus personne ne te fera du mal. Tu as ma parole."
La jeune fille qui le regardait, proche des larmes au souvenir des coups, le remercia.
-"Tu saurais me montrer où c'était?"
Elle hocha la tête, séchant ses yeux, et se mit à le guider.


(Je réécrirais la suite une autre fois, j'ai les nerfs, le site à bug en me disant que le sujet n'existait pas, du coup à part ce que j'ai sauvegardé, j'ai perdu tout le reste, donc je l'écrirais quand j'aurais retrouvé la motivation.)


Dernière édition par Dùran McThan le Dim 17 Juil - 21:12 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Juil - 00:19 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dùran McThan


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2011
Messages: 114
Race: Worgen
Voleur Ingénierie Mineur
Guilde: Clan Sombrecoeur

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 00:50 (2011)    Sujet du message: Les histoires d'un assassin. Répondre en citant

Cette scène se déroule avant l'entrée de Dùran dans le Clan Sombrecoeur, 3 mois après la chute du Roi Liche.


  Les jours s’écoulaient sans que Duran ne donne signe de vie. De son campement, il ne restait pas grand-chose : les pillards du coin étaient passés, et la seule chose qu’il restait de Duran, c’était son lit de fortune et du sang séché sur le sol…Ce n’est qu’au bout d’une semaine qu’il réapparut à la lumière du jour, couvert de bandages et de sang, des cernes sous les yeux, les cheveux long et sales, une barbe qui commençait à naître, mais un air fier et déterminé sur le visage, et un croc blanc et rouge en guise de pendentif.

La lumière intense du désert de Tanaris lui brûlait les yeux, ou plutôt l’œil, et il lui fallu un moment pour s’adapter à cette nouvelle luminosité. Il observa son campement, vide, et fronça les sourcils. Plus rien. Et même Shawn, son cheval, avait été volé. Il était Duran McThan, et personne ne volait Duran McThan. Maintenant qu’il était de nouveau sur pied, bien que fatigué, il ne comptait pas laisser les voleurs s’en tirer à si bon compte. D’autant plus que son instinct lui dictait où chercher, il retrouverait son cheval. C’est ainsi vêtu d’un simple pantalon et de bandages qu’il se mit à traquer les pillards.

  C’est en voyant un homme faisant porter de l’eau à son cheval que Duran retrouva leurs traces. Shawn, fier étalon, utilisé comme vulgaire mule. Mais il ne fallait pas attaquer, pas encore. Shawn était important, plus que des objets, mais autant faire d’une pierre deux coups. Alors il resta à distance, se déplaçant derrière les rochers, gardant une certaine distance. Après une dizaine de minutes de marche, il aperçut enfin le camp des pillards, derrière des rochers sur la côte, au bord de l’eau. Enfin, d’une partie des pillards : il s’agissait de deux tentes et d’environs quatre ou cinq individus, le visage couvert par un bandana noir, pour se protéger du sable, probablement. Il grimpa discrètement sur l’un des rochers, et décida d’attendre la nuit pour passer à l’attaque.

Alors que le temps s’écoulait et que le soleil continuait son avancée pour disparaître derrière l’horizon, Duran observait minutieusement les personnes dans le camp. Elles étaient bien cinq. Deux femmes et trois hommes. Aucun d’entre eux ne semblait capable de magie, et ils étaient équipés légèrement. Seul celui qui semblait être le chef était un peu mieux équipé, et pour cause : c’était les dagues de Duran. Le froid du désert cette nuit là ne serait rien face à l’étreinte glaciale de la mort que Duran allait leur offrir. Deux hommes et deux femmes entrèrent dans les tentes, et le dernier montait la garde…il était temps.

  L’homme qui montait la garde jeta des coups d’œil de temps à autres, puis voyant qu’il était seul, il s’assit et sortit une cuisse de poulet froide de sa poche, et commença à manger. La viande avait un goût salé et il y avait quelques grains de sable, mais il ne fallait pas faire le difficile dans ces conditions. Ce fut la dernière chose qui lui traversa la tête, ou plutôt, l’avant-dernière. Arrivant derrière lui telle une ombre, Duran d’un geste rapide lui enfonça la cuisse de poulet dans la gorge, avant de lui briser la nuque. Il récupéra deux couteaux et une bouteille d’alcool sur l’homme, qu’il rangea à sa ceinture. Il s’avança ensuite discrètement vers l’entrée de la tente la plus proche, d’où des soupires s’élevaient. Il entrouvrit légèrement la toile, pour voir un homme et une femme nus en pleine action, dos à lui. Le bruit de ses pas était couvert par les râles de plaisirs, et plaquant sa main sur la bouche de l’homme, il lui trancha la gorge. Sentant un liquide chaud couler sur son dos, la femme tourna la tête, surprise. Mais elle n’eut pas le temps de crier que déjà Duran l’avait plaquée au sol, lui enfouissant la tête dans les draps, et lui tranchait à elle aussi la gorge. Il fouilla la tente, et retrouva son sac contenant ses affaires personnelles.

Mais ses dagues se trouvaient dans l’autre tente. Il sortit discrètement, son sac sur l’épaule, et se dirigea vers Shawn, toujours discrètement. Le cheval poussa un hennissement à la vue de son maître, mais Duran lui fit signe de rester silencieux. Il déposa son sac à côté du cheval, puis retourna au centre du campement. Il récupéra une torche qu’il alluma avec le feu de camp, et mis le feu à la tente où se trouvait les morts. Aussitôt, l’homme et la femme qui se trouvaient dans l’autre tente sortirent. La femme portait une robe légère, sans arme, tandis que l’homme portait un simple pantalon et tenait dans ses mains les dagues de Duran. Il portait aussi un couvre-œil. L’homme se mit à l’injurier et lui fonça dessus. Duran eut un sourire en coin, puis attrapa la bouteille à sa ceinture, pris une gorgée et la recracha en direction de l’homme, non sans avoir porté la torche près de ses lèvres. Le liquide s’embrasa et une flamme frappa le visage et le torse de l’homme qui s’écroula au sol et se roula de douleur. Duran s’approcha, dégageant ses lames du pied et lui arracha son couvre-œil. Il plongea son œil dans celui de l’homme, puis d’un geste puissant, lui brisa le crâne du talon.

  Il sangla ses dagues à sa ceinture, jetant la bouteille au sol, puis s’approcha de la femme. Elle recula et tomba, tremblante. Il l’ignora, entrant dans la tente. Il récupéra une chemise et l’enfila. Au moment de ressortir, il vit son reflet dans un miroir, et en se voyant, il ne pu s’empêcher de rire. Il prit le temps de raser rapidement sa barbe, et se coupa les cheveux avec l’une de ses dagues. Content de lui, il sortit de la tente. La femme le fixait, apeurée. Duran la considéra, puis haussa les épaules. Il fit craquer sa nuque, et s'en retourna vers Shawn. Il caressa la tête de celui-ci, sourire aux lèvres, puis il récupéra son sac. Il grimpa sur son cheval, et fit claquer la bride, s’enfonçant dans le désert.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:47 (2017)    Sujet du message: Les histoires d'un assassin.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com