Clan Sombrecoeur Index du Forum
 
 
 
Clan Sombrecoeur Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La dernière ombre.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dewer Wrathlight


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 10
Race: Humain
Paladin Forgeron Mineur
Guilde: Résistance de Lordaeron.

MessagePosté le: Lun 24 Déc - 18:29 (2012)    Sujet du message: La dernière ombre. Répondre en citant

Chapitre I : Le départ.   
     
 
 
 
Dewer était sur une une chaise de bois, devant une table chaleureuse doucement éclairée par une bougie allumée. Il tenait dans sa main droite une plume fine et légère, qui semblait connaître la chaleur et les coups du vent quand la main du porteur plongeait sur le parchemin.      
Il était pensif ayant une extrême attention, les yeux rivés sur ce parchemin en question, et la chemise de bretteur blanche qui moulait son torse lui donnant un air d'écrivain. Il semblait se remémorer les images de combats, les luttes acharnées face aux orcs, les conditions extrêmes qu'il a dû endurer sur les  terres sauvages et inconnues de Draenor ; pour mieux écrire ses mémoires :      
 
 
 
 
Je me souviens encore des vertes clairières d'Arathi, les rayons du soleil qui perçaient le grand ciel bleu et ses vaisseaux blancs ;  s'écrasaient sur nos visages joyeux. Les bannières de ma grande Stromgarde se balancées par le vent sur nos tours de gardes, qui laissaient leurs ombres sur les stands des marchés, où nous pouvions entendre la voix forte des poissonniers à la criée et les primeurs, leurs légumes. Tout était de grâce et tout était de paix, nous vivions des heures heureuses. Trop heureuses.      
 
Le Géneral Turalyon avait ordonnait l'ordre, l'Humanité devait réduire à jamais la menace des orcs, en marchant sur leur monde pour une victoire finale.      
Je suis un Chevalier de la Main d'Argent, Je suis un Soldat de Stromgarde, je suis un natif de Lordaeron ; sur ma foi et mon honneur, au nom de mon devoir et de mes espoirs, j'ai accepter de mettre ma signature sur le long parchemin de recrutement de l'Armée d'Invasion de Draenor.      
C'est ainsi que quelques jours après cela, je fus le dernier pas à la sortie de ma belle Stromgarde, sur un étalon blanc juste derrière mon bon et grand Roi Thoras Trollbane.       
 
L'armée était grande et dense, et je fus étonné de savoir que l'Humanité avait à ce point de grandes ressources, pourtant tout juste sortie de la Deuxième Guerre. Les arcanistes s'inspiraient de l'Archimage Kadhgar en comptant ses exploits et sa sagesse, mes frères de la Main d'Argent contaient les hauts faits de nos seigneurs de l'Ordre, et moi je priais. Je restai silencieux, faisais mon devoir au mieux que possible, mais je n'en restais pas moi attentif. Certains des vétérans de la Première Guerre, comme Danath Trollemort parlaient d'une porte, que les habitants des terres foudroyées avaient nommés " La Porte des Ténèbres". A l'entendement de ce titre, je sus que ce n'était qu'un avant goût de ce qu'il m'attendait en Draenor, un monde d'orcs, un monde de guerre, un monde de peur.      
Lors de nos arrêts dans des campements improvisés, la plupart des soldats étanché leurs soifs dans un hanap remplie de bière, où ils me parlaient autour d'un feu, la vie qu'ils eurent avant de marcher pour la justice. De leurs enfants, de leurs métiers, de leurs convictions. Peut-être était-ce les confessions d'hommes que j'entendais à ces moments, me disais-je. Peut-être les dernières.      
C'est à ce genre de moments que mes frères de la Main d'Argent et moi, avaient compris que lorsque la camaraderie grandit, les saints écrits nous protègent des peurs et des inquiétudes que les vices de la nature humaine nous octroient. Nous devenions peu à peu des symboles, des porteurs d'espoir qui défendaient sans relâche le bon état d'esprit des soldats par les mots et les actes. Je n'espérais, dès lors, qu'une seule et unique chose : pouvoir avoir ce même fardeau sur un champ de bataille.      
 
Le temps était long, la route rude, mais nous y arrivâmes enfin. A cette dite porte des ténèbres. Nous portions dans nos coeurs tous nos rêves nous faisans voir tous nos espoirs presque matérialisés ;  notre coeur battait la chamade. Qu'allions-nous découvrir? L'armée avança prêt de la grande Porte et y entra, jusqu'à la dernière ombre.      

_________________
Esarus Thar no 'Darador' : Par le Sang et l'Honneur nous servons.


Dernière édition par Dewer Wrathlight le Mer 26 Déc - 16:02 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Déc - 18:29 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dewer Wrathlight


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 10
Race: Humain
Paladin Forgeron Mineur
Guilde: Résistance de Lordaeron.

MessagePosté le: Mer 26 Déc - 14:15 (2012)    Sujet du message: La dernière ombre. Répondre en citant

Chapitre II : Draenor.  
 
 
 
 
Nous y mettions enfin, le pied sur le monde des orcs, et nos yeux rivés sur le nouveau monde. Jamais, au cours de ma vie, je n'ai pu être le spectateur d'un aussi grand spectacle, effrayant. Les terres étaient arides, le vent chaud et violent, et d'immenses montagnes rougeâtres, faisaient office de frontières ; qui par dessus d'elles, se trouvaient un ciel grisâtre où de puissants éclairs sonnaient le tocsin des tempêtes continuelles. Je me croyais au coeur du Maelstrom, n'y pouvant y apporter que ma peur humaine, et ma Foi de Lumière. Et dans ce monde démuni de pureté et rempli de haine, tous se tournèrent vers le héros de notre armée : Turalyon. Ce Chevalier Blanc, qui du haut de sa monture, observer les ombres de nos bannières lordaeronnaises, nous,  soldats ; prêts à se battre jusqu'aux derniers souffles de vie contre les infâmes, par usage de la vindicte.  
Je me souviens encore de ce moment unique, en rang et en colonne, la posture droite et fière, notre main droite sur le pommeau de notre lame bénite.  
 
Les ordres étaient clairs, cependant : agir rapidement, et établir un campement adéquat à n'importe quelles situations, pour frapper les orcs avec toutes nos forces. 
 
Les éclaireurs se dépêchèrent de s'atteler à la tâche avec hâte, où ils pourraient trouvés un endroit où nous pourrions posés nos pierres et fortifiés ce monde d'un phare de Lumière qui écrasera les infidèles.  
 
Quant à nous, soldats, et bien nous attendions leur venue. En priant et en observant ce monde.  
 
 
Mais...Hélas, nous n'eûmes pas  le temps de pouvoir accomplir cela. Les armées barbaresques de la Horde, ou plutôt dirais-je ces "clans", que l'Alliance de Lordaeron a toujours combattu avec force, étaient déjà présents. Leur nombre était incalculable, nous pouvions voir la haine et le désir de conquête, mais aussi de vengeance qui émanait de leurs cris de guerre. Aucune bête, aucun être, n'incarnera le bien que tant quelle aime des lois, ou des coutumes, tyranniques, qui soient exercées tyranniquement.  
 
 
<Soldats de l'Humanité ! Devant vous, se dresse les bêtes sanguinaires qui une nouvelle fois encore, souhaite notre mort. Nous combatterons jusqu'aux derniers, pour nos vies, pour nos foyers, pour nos terres ! > crièrent tel un rugissement, certains dès plus hauts officiers de l'Armée. 
 
Les écuyers battaient la chamade, notre tête était levée vers ces bêtes, qui elles, se mettaient à marcher vers nos positions. Les archers étaient à l'arrière des soldats frontaliers, qui mettaient minutieusement leurs longs boucliers de métal blanc au sol, frappé au symbole de diverses régions de Lordaeron. Tandis que nous, Chevaliers de la Main d'Argent, prions pour un monde meilleur. Nous savions, tous autant que nous sommes, que si nous obtenions la victoire dans la paume de nos mains, notre visage ensanglanté par des combats acharnés, nous n'aurions plus jamais à faire aux immondices des peaux vertes, qui jadis, marchaient sur nos terres, devant des paysans apeurés. 
Obtenir une victoire ici-même, sur leur propre territoire, leur octroieraient  une humiliation dès plus suprêmes. Et cette fois-ci, nous n'attaquerons pas certains des plus redoutables guerriers orcs, ou simple péons. Non ! Nous attaquerons le coeur de leurs peuples, en vainquant leur estime démesurée de désirs de conquêtes qu'ils ont tous, en naissant dans un monde.  
 
Les orcs arrivèrent quelques minutes après, déjà nombres d'entre eux tombaient sous l'ombre des flèches lordaeronnaises, qui chutaient du ciel de tempête, mais ils faisaient retentir leurs cors près de nos frontaliers, et ils chargèrent sur des loups horribles ayant des crocs acérés, et des griffes plus longues que des couteaux eux-même. Le combat faisait rage. Certains de nos hommes perdîmes rapidement la vie, nous pouvions voir dans le coeur des combats, des bras recouvert d'armures de plaque volés et déchiquetés dans les airs, pour retomber sur le sol et se faire écraser. Les ventres étaient tranchés, nos bras amputés, et les orcs avancèrent encore et encore. Bien que notre Sainte Lumière, nous insufflait la force de réduire en poussière ces infâmes, leur nombre ne cessait de grandir lorsqu'un tombait, un autre revenait tout aussi enragé que le précédent.  
Le combat était rude, douloureux et dur. Le Général Turalyon, et l'Archimage Kadhgar accompagné de ses fiers arcanistes, comprirent vite que nous ne pourrions obtenir cette victoire qui pourtant, était tant espérer. Dans un ultime effort de guerre, avec une Foi sans égale, et un espoir sans faille, nos soldats résistèrent pendant que nous nous sacrifions tous à rester sur le monde des orcs.  
 
L'Archimage ferma la porte des ténèbres, pour pas que les orcs viennent à nouveau sur Azeroth. La voie est clause.  
Nous combattrons tous, sous un soleil rouge, jusqu'à la dernière ombre. 
 
[ A suivre. ] 

_________________
Esarus Thar no 'Darador' : Par le Sang et l'Honneur nous servons.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:00 (2017)    Sujet du message: La dernière ombre.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com