Clan Sombrecoeur Index du Forum
 
 
 
Clan Sombrecoeur Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Carron F. Atherton

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Ambassade -> Recrutement -> Archives de candidatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Carron F. Atherthon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2011
Messages: 79
Race: Humain
Prêtre Calligraphie Enchanteur
Guilde: Aucune

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 05:51 (2011)    Sujet du message: Carron F. Atherton Répondre en citant

C'est un élégant corbeau qui sera venu déposer un parchemin roulé, enrubanné, et scellé. Alors que vous l'ouvrez, vous découvrez une écriture penchée, et régulière, quoiqu'un peu pompeuse.


« 
Fortin du FLG
23 décembre 31

De Sir Carron Fitzgerald Atherton
A l'attention du haut commandement de la Résistance de Lordaeron.




Cher monsieur – ou peut-être devrais-je dire madame, puisque les récentes conjonctures ont bouté prestement nos femmes des cuisines et des champs – je rédige aujourd'hui cette lettre pour vous informer de ma prochaine venue sur le Front en tant que soutien magique volontaire. Je sais que rares sont les érudits qui se complaisent à arpenter ces terres mortes, et on ne peut reprocher à d'honnêtes lettrés la réticence relative à se promener jusqu'aux genoux dans la fange stérile de notre chère patrie. Mais je dois faire partie de cette poignée de masochistes endurcis, et déterminés, qui malgré la peste, les chiens-loups, les loups-chiens, les hommes-chiens, les chiens-hommes, les hommes morts, les hommes-chiens immortels, et les débiles, continue de croire en un avenir prospère pour des terres que la Justice a abandonné depuis trop longtemps.
Ne lisez aucune prétention dans les propos, bien entendu. Cela dit je pense que ce qui manque aujourd'hui à nos compatriotes, colons, et résistants, outre les femmes et le bon vin, c'est bien de la motivation. Etant issu – et vous pouvez ici y lire une certaine prétention – d'une carrière politique relativement formatrice, et possédant la verve et le verbe qui fait défaut à bien des jeunes volontaires, je pense pouvoir haranguer les foules, comme le fit jadis Genn, ou Mary Esther Folan, qui, si vous vous souvenez bien, avait mené une révolte paysanne dans la région de Stratholme en l'an 4 selon la célèbre phrase : « La vraie merde, c'est pas celle où on a les pieds, c'est celle qui nous gouverne ». Quelle éloquence. En effet, déjà, tout jeune, j'inondais d'encre les journaux engagés, en soutien – peut-être un peu naïf – à notre bon roi félon, fuyard, et sans-burnes, j'ai nommé Grisetête, du mur éponyme. J'ai même fondé un journal, grâce à la petite fortune familiale des Athertons, la Fierté Gilnéenne. Vous avez peut-être eu dans les mains ce petit vestige du nationalisme gilnéen, qui s'étiole comme notre terre elle-même. J'ai interrompu mes études d'ethnologie et ma prêtrise pour une mission spéciale, dans le camp de prisonniers de Fort-de-Durn. Autant dire que vivre huit mois au milieu de sauvages et, pire encore, de bureaucrates, m'a fort éprouvé. A mon retour, j'ai bien senti que le militantisme écrit ne suffirait plus à soulever les foules. J'ai donc fondé ma milice, la Fierté Gilnéenne, et nous avons prêté, moi et quelques proches, main forte à l'armée quand il s'est agi de repousser les apatrides, les lâches et les opportunistes qui essayaient de retourner leur veste à l'heure la plus sombre de notre histoire, avant que le mur salvateur ne scelle à jamais la pureté de nos engagements. J'ai participé à la protection intérieure du mur, et j'ai même décroché un poste au ministère de la Sécurité Nationale, consistant à aider sur le terrain au démantèlement des réseaux de clandestins. J'ai côtoyé les plus prestigieux du royaume, figurez-vous.
Mais la lymphe a fini par remporter son combat sur le sang, et bien vite ces affaires de contrebandiers se sont enlisées dans la paperasse. Lors de l'attentat du bal de Printemps de l'an 25, fomentée j'en suis sûr par les parasites qui avaient pris le contrôle des bas fonds de notre cité, j'ai identifié et traqué un des assassins, et j'ai rendu justice par moi-même, ce qui m'a valu un séjour dans nos geôles. J'aurais du y voir les prémices de la mollesse de Genn Grisetête, autrefois fier dirigeant et grand décideur, aujourd'hui mondain pantouflard dans la blancheur moite de Hurlevent, une cité dont, d'après les échos, la population n'est peut-être même plus à majeure partie humaine. Voilà où va notre belle patrie, loin de la Vieille Alliance... J'espère que les conjonctures ne vous ont pas poussés à l'infamie, j'ai nommé le Kirin Tor, et leur armée de gratte-papiers traitres à leur rang, qui ont préféré faire s'envoler la ville loin de Lordaeron plutôt que de combattre sur le seul vrai Front qui ait jamais existé ! Et ils acceptent, au sein de Dalaran, la ville violette – une couleur de libertin homosexuel – des membres de la Horde ?!
Non, vraiment, il était temps que se lève une armée nouvelle, défendant de vraies valeurs. Je sais que vos priorités ne sont pas tournées vers Gilnéas, et pour y résider à l'heure où j'écris cette lettre, soyez assuré que la ville n'a plus besoin d'une grande aide. Avec une réticence notable, Hurlevent a daigné envoyer une poignée d'analphabètes fous de la gâchette faire le ménage, et cela a manifestement porté ses fruits. J'eus espéré que cette libération éclatante aie lieu sous la bannière de vrais patriotes, mais c'est la queue entre les pattes que bien de nos anciens concitoyens sont allés s'envoyer quelques prostituées elfes, ou Drainay, ou je ne sais quelle horreur, dans les rues, j'imagine, pleines d'immondices et de salopards de Hurlevent.


Le corbeau attendra une réponse, soyez brave, nourrissez le de quelques graines, et surtout de graisse. Je ne sais pas chez vous, mais le givre se forme si vite que nous devons être à moins vingt sous le zéro. Merci de m'indiquer si, dans les prochains jours, une campagne ou un déplacement militaire empêcherait une entrevue avec vos dirigeants.




Bien à vous,


Carron Fitzgerald Atherton, Clerc Sombre de Gilnéas.
_________________
"Quand j'étais petit, on m'expliquait que pour avoir des cadeaux, il fallait croire au Grand Père Hiver. Presque 30 ans plus tard, on m'explique que c'est la même chose pour la Lumière. Ne nous prendrait-on pas pour des imbéciles ?"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Déc - 05:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Darnat Sombrecoeur
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 5 901
Race: Humain
Guerrier Mineur Forgeron
Guilde: Clan Sombrecoeur

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 15:31 (2011)    Sujet du message: Carron F. Atherton Répondre en citant

Recruté le 29/12 de l'an 31 par le Seigneur Darnat Sombrecoeur.
_________________
• Darnat Sombrecoeur, seigneur et patriarche de la famille Sombrecoeur.
• Marric Sombrecoeur, héritier de la famille Sombrecoeur.
• Velan Lerden, sergent de l'armée Sombrecoeur.
• Dathric Ancrespoir, lieutenant et paladin des Gardiens de Baradin.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:51 (2017)    Sujet du message: Carron F. Atherton

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Ambassade -> Recrutement -> Archives de candidatures Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com