Clan Sombrecoeur Index du Forum
 
 
 
Clan Sombrecoeur Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le chamanisme : Utilisation et Réflexion.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Saestra Navaeian


Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 92
Race: Demi-Elfe
Guerrier
Guilde: Clan Sombrecoeur

MessagePosté le: Mar 27 Déc - 19:46 (2011)    Sujet du message: Le chamanisme : Utilisation et Réflexion. Répondre en citant

Le chamanisme :
[HRP :]
 ( Cette section aura pour but de vous éclairer un peu plus sur les différents mécanismes du chamanisme dans l'univers de Warcraft, mécanisme complexe. Je ne prétend pas avoir la science infuse, et ce qui sera raconté, est la somme de recherches menées sur l'histoire de Warcraft. Si je trouve des éléments nouveaux à signaler, ou autre, je la mettrais à jour. )




Un manuscrit glissé dans les étagères de la bibliothèque Sombrecoeur, la couverture est richement ornée, et décorée d'étranges symboles. Un titre dans une langue inconnue, aux étranges caractères figure sur la couverture du livre, sous-titré dans la langue commune. Les feuillets sont légèrement jaunis et écornés, prouvant un travail intensif sur l'ouvrage. Le contenu est écrit en deux langues, dans deux colonnes distinctes, la première dans cette même langue inconnue, la seconde en langue commune, d'une calligraphie parfaite. L'auteur s'identifie apparemment à un simple symbole étrange en bas de chaque colonne de texte.
Quand vous tournez les pages, elles craquent doucement...


On ne devient pas chaman, on le naît. Être chaman, c'est avoir un don, inné, et puissant. Être chaman, c'est laisser parler son sang et tout son être avant tout. Être chaman, c'est avoir une conscience aigüe des éléments de ce monde, et avoir conscience, que l'on peut directement influer dessus.
Imaginez que le monde est composé d'éléments que vous pouvez bouger, manipuler, détruire, ou reconstruire à votre guise, et vous aurez peut être une idée de ce que c'est qu'être chaman. Bien sur, chaque action entraine une perte de votre énergie, bien sûr vous n'êtes pas un Dieu ou un Titan, néanmoins, vous pouvez agir directement sur le monde qui vous entoure.


Il faut ajouter que la perception du chamanisme découle très fortement de la race qui le pratique. Détaillons ces races, si vous le voulez bien. Du côté de l'Alliance, nous avons les nains Marteaux-Hardis, et les Draeneï. Du côté de la Horde, nous avons, les Orcs, les Trolls, les Taurens, et enfin, les Gobelins du Cartel Baillefonds. Il faut aussi ajouter qu'il existe des chamans Roués, mais leur cas est directement rattachés aux Draeneï, nous y reviendrons plus tard.
Nous allons commencer par la Horde, qui est l'exemple le plus typique du chamanisme comme on peut se l'imaginer. Les chamans écoutent et communiquent avec les éléments, à l'instar d'une croyance, tel que la Lumière, et en échange, les éléments leur accordent leurs pouvoirs. C'est une relation spirituelle et mystique dans ce cas. C'est le cas pour les Orcs en particulier, qui sont très attachés à la communion avec Lo'Gosh, l'Esprit Loup, qu'ils révèrent comme l'aspect majeur de la Vie, un élément parmi cinq. Les Taurens sont surement les plus mystiques des chamans, tandis que les Trolls sont surement les chamans les plus complexes à saisir à appréhender au vu de leur culture plusieurs fois millénaires, je ne m'étendrais donc pas dessus. Les gobelins du cartel Baillefonds, sont surement les chamans les plus intéressants dans leur relation aux éléments. Les Gobelins, du fait de leur nature industrieuse, ont très vite perdus la faveur des éléments, malgré leur sang chaman. Non pas que les éléments aiment que les populations se complaisent dans une situation d'appauvrissement et de récession, non, mais la pollution engendrée par les Gobelins a eu pour effet très rapidement d'attiser l'ire des éléments sur ce peuple. Par conséquent, un chaman Gobelin qui veut utiliser un élément, devra passer un contrat, dans la pure tradition gobeline, avec l'élément en question qui sera représenté par un élémentaire correspondant. Plus l'élémentaire est puissant, plus le contrat sera restrictif, plus le pouvoir accordé sera puissant, plus les éléments seront exigeant, et plus le Gobelin aura tendance à se faire griller. Ce qui explique pourquoi les Gobelins, sauf exception, même avec du sang chaman dans leurs veines se tournent rarement vers la voie des éléments. Pas assez rémunératrice, et trop de risque de finir en brochette grillée pour élémentaire en furie. Sauf quelques rares pionniers ou fous, au choix et souvent les deux vont ensembles, tentent leur chance, tel l'initié Minelor, qui a rejoint le Cercle Terrestre, persuadé du profit non négligeable qu'il pourrait dégager de la voie des éléments.


Dans le cadre de l'Alliance, deux races peuvent bénéficier du sang chaman. Tout d'abord les Nains Marteaux-hardis, pour qui les chamans sont les guides spirituels de leur peuple, et parfois même leurs puissants chefs de guerre. Le sang chaman est très puissant chez ce peuple, et la croyance dans le pouvoir des éléments l'est tout autant. Ils possèdent une très forte affinité avec l'élément de l'air, d'où leurs célèbres Marteaux-Tempêtes, connus au sein de l'Alliance, pour les ravages qu'ils peuvent faire dans les lignes ennemies. Peuple belliqueux par excellence, les Marteaux-Hardis ont forgés leurs talents chamaniques dans les batailles, et leurs traditions chamaniques sont parmi les plus anciennes et les plus puissantes connues, à l'instar du chamanisme orc originaire de Draenor. Les Nains Marteaux-hardis révèrent les éléments, et s'appuient sur cette ferveur pour déchainer leurs pouvoirs chamaniques. C'est une des populations connues en Azeroth, où le sang chaman est le plus puissant, leur seul équivalent sont les Mag'har en Draenor, en terme de proportion entre chamans et non-chamans.
La seconde race de l'Alliance possédant le sang chamanique, est la race Draeneï. Il y a toutefois une nuance de taille à apporter à ce fait. Le peuple des Draeneï est un peuple habituellement tourné vers les Naaru, et non vers les éléments. C'est un peuple de prêtres et de paladins, unifié et unique, et non un peuple de traditions tribales, contrairement à la majorité des peuples dont sont issus les chamans. Il n'existe pas de tribus chez les Draeneï, contrairement à certaines croyances répandues, mais uniquement des courants de philosophie, ou des appartenances à des ordres, traduisant des idées ou des prises de position publique. Tels que les Aldorii, littéralement, ceux qui appartiennent à l'Aldor, les Omenaï, ceux qui acceptent les Roués, les Sha'tar, les enfants de la Lumière, ou encore les Auchenaï, ceux qui s'occupent des morts, aujourd'hui devenus fous pour des raisons mystérieuses. Le sang chaman est apparu suite à la première bataille de Shattrath, lorsque le peuple Draeneï a été surexposé en très grande partie aux énergies de la Légion Ardente, causant chez la très grande partie des Draeneï d'effroyables mutations, créant ainsi les Roués et les Perdus. Les Perdus ne sont guère mieux que d'effroyables bêtes sauvages et vicieuses, déchues de leur ancien statut et incapable de raisonner, vivants primitivement dans des marécages, tandis que les Roués, ont eu l'esprit très souvent embrumé, distordu par les énergies du néant distordu, dans leur majorité, les affaiblissant et les exposant à l'exploitation et à l'esclavage. Néanmoins, cette exposition a eu pour effet notable de doter les Draeneï exposés, et les Roués du sang chaman. Nobundo, un ancien redresseur de torts, fut affecté par les énergies de la Légion Ardente, fuyant son peuple, ne pouvant supporter le regard des siens sur sa condition altérée, il trouva refuge loin de toute civilisation seul. Là, il entendit les éléments lui parler, et le guider sur la voie des éléments. Il devint ainsi, il y aujourd'hui une soixantaine d'années, le premier chaman issu du peuple Draeneï, en l'occurrence Roué. Il fut très mal accueilli par son peuple, le rabaissant, et l'insultant. Désemparé devant l'aveuglement des siens, il fut néanmoins soutenu par Velen, le Prophète, et à l'époque, le chef de L'Aldor, le plus puissant des ordres religieux dévoué à la Lumière.
Ce qui en ressort aujourd'hui, sont plusieurs éléments : Tout d'abord, malgré la très vieille histoire du peuple draeneï et leur longévité, ils possèdent le chamanisme le plus jeune. Deuxièmement, les draeneïs ne révèrent pas les éléments en tant que tels, ils les respectent et les estiment, mais sont plus dans une relation d'égalité vis à vis d'eux, ils demandent des faveurs aux éléments, qui en échange demande des faveurs aux chamans Roués ou Draeneï, il y a moins cet aspect religieux que l'on peut retrouver au sein des autres chamanismes, à l'exception du chamanisme gobelin, si tenté eusse t-il qu'une telle expression puisse exister. Enfin, le chamanisme chez les Draeneï est très mal toléré, justement du fait de l'absence de dimension religieuse et du rôle fondamentalement novateur des chamans dans la société draeneï, brisant l'immobilisme et le rigorisme d'une société extrêmement vieille et conservatrice.


Pour terminer, abordons les totems, et des éléments dans leur globalité :
Un chaman possède un certain nombre de totems, chacun avec une fonction, et une faveur incarnée par ce totem, accordée par les éléments au Chaman. Un chaman peut avoir autant de totem qu'il le souhaite par rapport à n'importe quel élément, simplement, plus il a de totems, plus il possède de contraintes vis à vis des éléments. Quatre totems pour un chaman est une bonne médiane, en règle générale. Un puissant chaman, peut invoquer jusqu'à quatre élémentaires de manière simultanée, un pour chaque élément majeur.
Un chaman peut aussi choisir de se lier plus profondément à un élément en particulier, gagnant les faveurs d'un élément en particulier, et plus de facilité à utiliser cet élément. Un Mande-Foudre, sera un chaman avec un connexion profonde avec l'élément de l'air, Un Parlevague, avec l'élement de l'eau, un implorateur de la terre, ou un Soigneterre, selon ses aptitudes, un chaman lié à l'élément de la terre.
Un chaman pourra concentrer ses pouvoirs quand il est dans un cairn, c'est à dire un espace dédié à la gloire des éléments, il en existe d'ailleurs un à Hurlevent. ( Remarque HRP : là où il y a les portails pour les régions de Cataclysme. ), il est illusoire d'essayer d'abattre un puissant chaman dans son cairn par des moyens conventionnels, mieux vaut faire marcher dans ce genre de cas son intellect.


Une dernière note, lors de vos voyages en Azeroth, évitez les chamans, ou en tout cas, évitez de les contrarier. Ce sont des gens occupés, puissants, et en général, doté d'un fort mauvais caractère. Mieux vaut s'en tenir loin.
_________________
La peur n'élimine pas le danger.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 27 Déc - 19:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Faewen Elanil
Troupe d'élite

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2010
Messages: 1 532
Race: Quel Dorei
Mage Couturier Enchanteur

MessagePosté le: Lun 2 Jan - 14:25 (2012)    Sujet du message: Le chamanisme : Utilisation et Réflexion. Répondre en citant

Très belle description du chamanisme, très complète.
Un grand bravo à Saestra, en espérant que si des chamans viennent dans le clan, ils prendront le temps de lire ce post.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:45 (2017)    Sujet du message: Le chamanisme : Utilisation et Réflexion.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Sombrecoeur Index du Forum -> Camp de base (RP) -> Archives sombrecoeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com